Les bienfaits du massage des seins

Article rédigé par Myriam Panard, consultante en lactation certifiée IBCLC

En tant que femme, jeune ou plus âgée, il est important que vous connaissiez bien votre corps afin de mieux vivre chaque étape de votre vie et ainsi savoir réagir en cas de problèmes ; de ce fait la poitrine fait partie de cette exploration. Les seins symbolisent la féminité, ils ont physiologiquement une fonction nourricière, car l’être humain est avant tout un mammifère* mais culturellement la part de l’esthétisme et de l’érotisme n’est pas à négliger dans la perception que les femmes ont de leurs seins.

En prendre soin toute sa vie et notamment en période de grossesse et d’allaitement devrait être vivement recommandé. Parmi ces soins, le massage des seins, avec ou sans huile végétale, est essentiel. De plus, si vous en avez tous les deux envie, votre compagnon peut même contribuer à votre bien-être en vous donnant lui-même de doux massages avec tact et délicatesse, les nouvelles rondeurs de vos seins le raviront sûrement et cela pourra créer une certaine complicité entre vous !

  1. En période prénatale

L’un des premiers signes physiques courants qui trahit le début de votre grossesse est une augmentation du volume de vos seins accompagnée parfois d’une sensibilité accrue, puis apparaissent un élargissement et une pigmentation des aréoles**.

 Voici quelques conseils pour prendre soin de votre poitrine durant cette période :

-Pour garder un bon maintien, choisissez un soutien-gorge confortable et adapté à vos nouvelles mensurations : vous allez sûrement prendre une taille au niveau du dos et une taille de profondeur de bonnet supplémentaire, voire plus parfois !

-Conservez une bonne posture en maintenant un dos bien droit et en faisant des exercices d’étirement pour renforcer les muscles dorsaux, la natation ou le yoga sont de bons sports à pratiquer durant la grossesse

-Prenez l’habitude de masser vos seins sous la douche ou après en les enduisant d’huile nourrissante pour prévenir l’apparition de vergetures et assurer une bonne circulation sanguine, ce qui soulagera les éventuelles lourdeurs dues à votre nouvel état. Si vos mamelons sont particulièrement plats ou rentrés, des massages aréolaires réguliers peuvent stimuler les terminaisons nerveuses et les aider à devenir un peu plus saillants, même si ce n’est pas nécessaire pour réussir son allaitement.

– Si votre bébé tardait à venir ou que l’on vous parle de déclenchement d’accouchement sans réelle raison médicale, le fait de stimuler vos seins par des massages répétés et vos mamelons par de légers pincements ainsi que d’associer l’expression manuelle du colostrum***( voir plus bas la technique) peut induire naturellement un travail physiologique.

– En tout cas, avoir déjà un peu pratiqué tous ces gestes pendant la grossesse pourrait vous être très utile si vous deviez être séparée de votre bébé juste après l’accouchement (prématurité, problème médical particulier), si votre bébé n’arrivait pas à téter les premiers jours ou s’il ne se montrait pas assez efficace au sein. Dans ces situations, il serait en effet crucial que vous preniez l’initiative d’exprimer votre lait manuellement et pour ce faire les massages préalables associés à l’application de chaleur s’avèrent très bénéfiques.    .

  • Juste après l’accouchement, durant la période de mise en place de l’allaitement

-Si vous vous êtes familiarisée avec les massages de votre poitrine durant votre grossesse, pourquoi ne pas continuer après votre accouchement ? il a été prouvé que les massages, en améliorant la circulation sanguine favorisent une montée laiteuse plus rapide et moins douloureuse avec un minimum d’engorgements. Laissez-vous guider par votre instinct pour ce qui est des gestes à prodiguer.

-Si vous vous retrouvez avec un engorgement pathologique de type œdème, qui s’explique souvent en cas de perfusion lors de l’accouchement, de retard de mise au sein, de séparation mère-enfant ou de bébé particulièrement endormi, fatigable donc peu efficace au sein, il existe des gestes spécifiques de massage à connaitre en amont. Ces gestes vous permettront non seulement de minimiser les douleurs liées à cette condition, d’éviter que la situation n’empire mais aussi de devancer les problèmes de rejet du sein ou d’agitation extrême du bébé. Voici comment procéder : commencez par appliquer deux doigts (l’index et le majeur par ex) sur les bords des aréoles en exerçant une pression constante durant 30 secondes voire une minute de manière à renvoyer le liquide accumulé à cet endroit dans les profondeurs des tissus, puis massez tout en douceur avec des mouvements circulaires d’effleurage en remontant vers les aisselles. Au fur et à mesure que la tension des seins s’estompe, vous pouvez procéder à l’extraction manuelle de votre lait, le but étant de décongestionner vos seins et de faciliter l’écoulement du lait, tout en continuant entre-temps à exercer des pressions palmaires en mouvement giratoire. Des petits tapotements du bout des doigts ou des roulements de phalanges tout autour des seins peuvent aussi aider à assouplir les seins.

-Pour procéder à l’expression manuelle de votre lait, il existe différentes techniques, utilisant deux doigts ou même tous les doigts d’une main voire des deux mains…à vous de voir ce qui vous aide le plus ! En tout cas, cela ne devrait pas être douloureux et il vaut mieux que ce soit vous ou votre compagnon qui le fassiez plutôt qu’une personne étrangère. Voici les grands principes : placez par exemple le pouce d’un côté à 2 ou 3 cm en arrière de l’aréole et les autres doigts de l’autre côté en formant au final un C ou un U, puis pressez doucement en direction de la cage thoracique, comprimez en rapprochant les doigts dans la profondeur du sein sans les déplacer sur la peau et enfin relâchez doucement et répétez de manière rythmique. Au départ, rien ne se passera puis une goutte perlera, puis une autre et même des petits jets apparaitront passé la montée de lait. En terme de durée, il n’est pas nécessaire de passer beaucoup de temps, 5-10 minutes de chaque côté peuvent suffire

-En cas d’inflammation du sein liée à un mauvais drainage occasionnant un ou plusieurs canaux lactifères bouchés, des massages circulaires du bout des doigts ( souvent avec le pouce plus fort que les autres doigts) en insistant sur les zones indurées en suivant le parcours du lait pourront aider à réduire l’inflammation en combinaison avec l’application de chaleur et de tétées fréquentes.

-Les massages réguliers des seins durant toute la période de lactation ont aussi un effet bénéfique sur la composition du lait. Des études ont montré que le lait des femmes qui massent régulièrement leurs seins est en quelque sorte plus homogénéisé, la partie grasse étant comme mieux répartie.

  • En cas d’utilisation d’un tire-lait

-Afin d’optimiser les séances de tire-lait, il existe une méthode mise au point par Jane Morton, pédiatre et consultante en lactation, destinée au départ aux mamans qui devaient lancer leur lactation en cas d’accouchement prématuré ou de séparation précoce, mais qui en fait peut être utile pour toutes les mamans devant avoir recours à un tire-lait. Il s’agit de combiner les mains au tire-lait.

-Voici les différentes étapes :

a/appliquez de la chaleur sur les seins avec une serviette chaude ou en utilisant les coussinets Therapearl Lansinoh pendant quelques minutes

b/massez les seins à pleines mains en mouvements circulaires pour bien stimuler la glande mammaire ainsi que les mamelons pour déclencher le réflexe d’éjection du lait

c/utilisez le tire-lait électrique de préférence en double-pompage pendant 10-15min max

d/arrêtez de tirer lorsque le flux ralentit ne donnant plus que quelques gouttes

e/procédez à un nouveau massage puis utilisez le tire-lait en mode simple en positionnant la téterelle légèrement différemment ou procédez à l’expression manuelle

f/ comprimez le sein comme si vous vouliez en extraire les dernières gouttes et alternez d’un sein à l’autre jusqu’à la sensation de « drainage complet »

Avec la pratique, vous développerez votre propre technique pour plus d’efficacité en vous fiant à vos sensations et aux volumes de lait recueilli.

Prenez bien soin de vous et les massages des seins devraient faire partie de votre programme bien-être ! 

NB :

*Mammifère : étymologiquement vient de « mamma » qui veut dire « sein, mamelle » et  « fero » qui veut dire « porter ». Notre mode de reproduction consiste pour la femme à porter un petit dans son ventre pendant un certain temps, en l’occurrence 9 mois puis à le nourrir de son lait

**L’aréole est la zone de peau circulaire pigmentée située autour du mamelon, elle est plus ou moins large

***Le colostrum est la première sécrétion lactée, sa fabrication débute en milieu de grossesse ( autour de la 20e semaine d’aménorrhée), c’est le premier lait ingéré par le bébé durant les premières 72h après l’accouchement, de couleur plutôt jaune orangé il est particulièrement riche en anticorps et en protéines, ayant une fonction essentiellement immunologique, il évolue progressivement en lait mature. Certaines femmes enceintes ont des petites fuites de colostrum.

Style switcher RESET
Body styles
Color scheme
Background pattern